Estime, confiance et affirmation de soi

Notre Confiance en soi est notre appréciation de notre capacité à faire. Elle est,  de manière normale et saine,  atténuée lorsque nous sommes dans une situation nouvelle. Ce doute est utile pour acquérir des connaissances, des compétences et, globalement, progresser. Il devient handicapant en revanche lorsqu’il est permanent, envahissant, sans rapport avec nos compétences et nos savoirs réels. A l’inverse, une très grande confiance en soi sans rapports avec les résultats et les retours que nous obtenons est un piège parsemé d’échecs douloureux à vivre.

 

Notre estime de  soi, c’est la valeur que nous nous accordons. Avoir une bonne estime de soi c’est être fidèle à soi, se donner de la valeur personnelle, se considérer important, aimable, valable. Une estime de soi défaillante nous porte à nous préoccuper excessivement, ouvertement ou non, de l’opinion et des besoins des autres, lesquels finissent par guider nos comportements plus que nos propres opinions et besoins.  A l’inverse, une surestime de soi nous porte à  imposer nos besoins, chercher l’attention, nous durcir face à la critique.

 

Notre « affirmation de soi »  est, elle, visible dans les relations. Elle est comme la « cousine », ou plutôt la conséquence, de la confiance et de l’estime que l’on se porte.  S’affirmer, c’est tenir compte de nous-même dans notre relation avec l’autre. C’est porter attention à notre besoin, nos émotions, nos valeurs.  Nous exprimer clairement et nous exprimer vis-à-vis de la personne concernée et pas un tiers. L'affirmation de soi se fait avec respect pour l'autre. La clarté et la fermeté de ce que nous ressentons, souhaitons, est exprimée avec douceur, dans un contexte propice. Il est normal de vivre des désaccords, surtout quand on ose se montrer tel qu’on est. Il est possible de les vivre avec respect et bienveillance pour nous-même comme pour les autres.

Manquer de confiance, d’estime, d’affirmation de soi est très commun, héritage bien souvent d’une éducation au cœur de laquelle nous n’étions pas encouragés à exprimer nos attentes. 

Il est plus rare, mais parfois tout aussi souffrant, d’être dans une confiance, une estime ou une affirmation de soi surdéveloppée.

L’hypnose humaniste, douce et englobante,  est en général  indiquée pour ce type de difficulté. Le nombre de séances est variable, notamment en fonction de l’objectif que nous nous fixons.