L'arrêt du tabac

Mon expérience de l’arrêt du tabac est avant tout une expérience personnelle. J’ai fumé durant 25 ans, sans que mes nombreuses tentatives de sevrage et d’arrêt, parfois à la seule force de ma volonté, parfois avec l’aide d’un substitut et/ou de séances d’hypnose, n’aboutissent à un arrêt complet et durable de la cigarette.  J’ai tenté  la cigarette électronique, les nicopatchs, les nicorettes, les visualisations, sans grand résultat et souvent avec souffrance et une prise de poids conséquente à la clef. 

J’ai découvert combien l’arrêt du tabac, présenté parfois comme une affaire de volonté, pouvait être difficile et souffrant. J’ai aussi découvert combien les images collectives véhiculées par le tabac comme par les campagnes anti-tabac (la culpabilisation du fumeur, l’ interdiction de reprendre une seule cigarette, etc…) contribuaient à nous attacher à la cigarette. J’ai donc décidé que si j’arrêtais définitivement, ce serait sans souffrance et sans obsession. Il  m’a fallu du temps et surtout bien m’observer pour comprendre réellement ce qui me liait au tabac… et découvrir qu’il y a autant de type de dépendance que de fumeurs.

La dépendance à la cigarette est essentiellement psychique, sensorielle et émotionnelle.  La méthode d’arrêt du tabac que je propose s’appuie sur ces constatations.

Elle s’adresse particulièrement à ceux pour lesquels « rien ne marche » et pour qui l’hypnose seule s’est éventuellement révélée sans effets.  Cet accompagnement  est proposé généralement en trois à cinq séances. Des paliers de diminution de consommation peuvent  être observés,  le plus important  étant  que l’arrêt intervienne lorsque la personne s’y sent prête.