Les troubles du sommeil

Ce que nous appelons couramment des problèmes de sommeil sont en réalité, très souvent, des problèmes de veille. En effet, ce qui nous préoccupe, ce sont nos difficultés (voire notre incapacité) à trouver le sommeil ou à le faire durer, ou encore à vivre un sommeil complet, qui en inclut tous les cycles. Pour l’un, le problème de sommeil est surtout un problème d’endormissement : se coucher tard, s’endormir tard, ne pas arriver à s’endormir, vivre un sommeil à horaire décalé…

Pour l’autre il s’agira plutôt de réveils nocturnes qui durent ;

Pour un troisième, il s’agira de réveils que l’on appelle « précoces », c’est-à-dire de réveils très tôt le matin, sans pouvoir se rendormir. Nous pouvons aussi avoir l’impression de « ne pas avoir dormi » de la nuit alors que nous avons passé la nuit dans notre lit. La plupart du temps, nous avons en réalité dormi, mais d’un sommeil léger, sans pouvoir atteindre les phases de sommeil profond et de sommeil paradoxal, qui sont les plus réparatrices. Nous avons « somnolé » plus que dormi.

Ce que toutes ces situations ont en commun, et ce qui qualifie vraiment la difficulté de sommeil, c’est que nous abordons notre journée avec une sensation de fatigue, de lourdeur, une humeur maussade et une envie de repos. Nous vivons des « coups de pompe », voire de véritables crises de fatigue durant la journée, de l’anxiété et de l’agacement durant l’insomnie.

Bien souvent les difficultés de sommeil sont apparues à la suite d’un ou de chocs physiques ou psychiues, de tensions dans notre vie, pour s’installer ensuite, tel un dérèglement ou un comportement réflexe.

Le traitement des troubles du sommeil passe essentiellement par trois grandes étapes : Diminuer notre stress intérieur et les traces laissées par les chocs passés. Ces traces encore actives, même sans que nous en ayons conscience, entretiennent une tension intérieure qui empêche le repos; Diminuer notre stress intérieur face au problème de sommeil lui-même. Notre agacement, notre anxiété, notre désespoir parfois sont eux aussi des tensions que nous avons besoin d’apaiser pour dormir; Accompagner notre cerveau par une programmation dans l’objectif de modifier nos comportements réflexes et retrouver un rythme sain.

La durée de la thérapie est variable, en fonction de ce qui a provoqué le trouble et du temps depuis lequel le trouble est installé. Pour des troubles du sommeil installés depuis des années, il est raisonnable de prévoir une dizaine de séances, même si des améliorations d’une rapidité spectaculaire sont parfois constatées.